Image contenant le titre de la BD :" Je ne serai pas ta muse", en bleu marine, agrémenté de gouttes jaunes et bleues claires.
Un portrait de Niki de St Phalle. Dans un encadré à côté : "Artiste autodidacte née à Neuilly sur Seine en 1930 et morte à la Jolla, en Californie, en 2002. Femme psychiatrisée s'étant engagée dans de nombreuses causes, notamment la lutte contre le patriarcat".

Texte sous le portrait et l'encadré :
"Il est difficile de classer l'entiéreté de l'oeuvre de Niki de St Phalle dans un mouvement précis. Si ses premiers travaux peuvent s'apparenter à de l'art brut, elle est rapidement acceptée par les artistes de son temps et rejoins le mouvement du Nouveau Réalisme français."

En dessous, un portrait de Jean Dubuffet avec un autre encadré bleu dans lequel il est écrit : "L'art brut est un courant artistique vaste et intemporel, aux frontières floues. Pour faire un résumé très grossier : c'est l'art des personnes qui n'ont jamais eu de formation artistique, qu'elle soit familiale ou académique. C'est en cela qu'il serait "brut" : c'est la créativité pure de l'artiste jetée dans le monde, qui n'a jamais été déformée ou remodelée par les cadres et les modes de son époque."

Sous l'encadré, en plus petit, avec une flèche pointant le portrait de Jean Dubuffet : "Ce concept d'art "brut" nous vient du peintre Jean Dubuffet"

Encore en dessous : Note : si l'art brut est souvent appelé "art des fous", je rejette à titre personnel ce terme que je trouve fétichisant pour les personnes malades mentales, handicapées et / ou psychiatrisées.
Dans la même police que le titre : "Biographie"
TW : Mention d'inceste et de famille toxique
Case 1 : Plan sur Neuilly sur Seine
Text : "Niki naît en 1930 à Neuilly-sur-Seine, dans une famille issue de l'aristocratie"
Case 2 : La famille de Niki, avec son père, sa mère, elle même enfant, et son frère. Il y a une flèche vers son père qui indique "père incestueux" et une flèche vers son frère qui indique "frère mort d'un suicide".
Texte en haut de la case : "Si d'apparence elle a tout pour s'épanouir et être heureuse, elle grandit en réalité dans un contexte familial très compliqué et très traumatisant"
La petite Niki dit : "Y'a rien à faire ... Je viens d'une famille de malades."*
*sic

Case 3 : plan sur un magazine dont Niki est en couverture
Texte : "Dans le déni total de ses traumas, elle épouse une carrière de mannequin ..."

Case 4 : Niki en robe de mariée aux bras d'un homme en costume
Texte : "... ainsi que son ami d'enfance l'écrivain Harry Matthews"
TW mention de suicide et de violences psychiatriques
Case 1 : portrait de Niki complètement apeurée entourée d'une spirale bleue.
Texte : "Malheureusement, à 22 ans, ses démons refont surface"
Case 2 : une ambulance se dirige vers un hôpital
Texte : "Niki fait plusieurs tentatives de suicide et se retrouve internée en hôpital psychiatrique.

Case 3 : Portrait de Niki exténuée et épuisée, des électrochocs sur les tempes
Texte : "Là bas, elle subira de nombreuses violences psychiatriques, dont des électrochocs"

Case 4 : Niki dans son atelier, l'air déterminé, en train de peindre.

Texte :

Mais c'est également là bas qu'elle entre en contact avec sa créativité. Elle commence à peindre, et découvre dans l'art un moyen de survie, un moyen de se battre.
Fin du TW
Case 1 : que du texte
"La découverte de l'art permet aussi à Niki d'y voir plus clair dans ce qu'elle veut faire de sa vie : mère et épouse ? Non merci ! Elle, ce qu'elle veut, c'est être libre et s'épanouir de par ses oeuvres"

Case 2 : on voit Niki s'éloigner d'un pavillon aux clotures blanches en faisant "au revoir" de la main
Texte : "C'est ainsi qu'à trente ans elle abandonne mari et enfants pour embrasser à temps plein une carrière artistique"
Case 3 : portrait de Jean Tinguely
Texte : "Elle entame une nouvelle relation avec l'artiste Jean Tinguely"
Case 4 :  Niki est en train de sculpter une nana, Tinguely lui tend un paquet en forme de carabine en lui disant "kdo"
Texte : Conscient de l'immense potentiel de Niki, il l'encourage à sortir de sa zone de confort ..."

Case 5 : on voit Niki en train de tirer à la carabine sur des toiles
Texte : "C'est ainsi que naissent les fameux "tableaux-tirs" de Niki de St Phalle : aidée de son amant, elle remplit des poches de divers liquides ( café, oeufs, essence, encre, peinture, etc ... ) qu'elle libère sur toile en les explosant à la carabine."
En tirant, Niki dit : "En tirant sur moi, je tire sur la société et ses injustices. En tirant sur ma propre violence, je tire sur la violence du temps".
Case 1 :  portrait de Pierre Bestany
Texte : "Elle attire l'attention de Pierre Bestany, qui l'invite à rejoindre les Nouveaux Réalistes"

Case 2 : une statue de César, un accouchement de Niki ( statue ), une statue de Klein
Texte : C'est en leur compagnie qu'elle participera en 1961 à l'exposition "A 40 au dessus de Dada", en compagnie de César, Heins et Klein

Case 3 : Niki entourée de ses sculptures, l'air satisfait
Texte : Peu de temps après, Niki commence sa série de sculptures la plus connue : Les Nanas

Case 4 : une nana
Texte : "En papier mâché ou en céramique, ces célébrations d'une féminité joyeuse sont célèbres dans le monde entier"

Case 5 : un plan de new york sauf que la statue de la liberté est une nana de st phalle

texte : "En particulier à New York, ou Niki expose quelques fois de son vivant"
Case 1 : plan de la côte californienne
Texte : Sur ses vieux jours, elle déménage à La Jolla, en Californie

Case 2 : on voit Niki, vieille, en train de sculpter des nanas
Texte : Elle y installe un atelier de sculpture qui sera actif jusqu'à sa mort

Case 3 : Niki, vieille, est allongée dans un lit d'hopital avec un masque respiratoire
Texte : En 2002, elle meurt d'une infection pulmonaire, probablement causée par les matériaux utilisés dans ses oeuvres

Niki : M'en fout, ça valait la peine

Case 4 : plan sur une nana
Texte : "Niki de St Phalle a révolutionné la place des femmes dans les arts. C'est l'une des premières artistes à avoir connu la célébrité de son vivant, et avoir été traitée en égale par ses pairs masculins. C'est l'une des premières femmes considérée comme artiste, et non comme femme artiste."
Analyse d'oeuvre
La mariée ( Eva maria )

Photo d'une sculpture de mariée blanche

Annotations sur le bord : "Sculpture assemblage d'environ 2m de haut"

"Jouets peints"

"Dentelle collée & plâtre"

En dessous, en texte :

"Comme les nanas, les tirs ou bien les accouchements, les mariées de St Phalle forment une série d'oeuvre d'art dont il est difficile d'analyser les éléments séparément. Toutefois l'une d'elle sort du lot : la mariée Eva Maria, actuellement exposée au centre Pompidou à Paris. Et pour la comprendre il nous faut revenir sur l'histoire de Niki de St Phalle.

Dans un encadré bleu :

Lors de son premier mariage, Niki de St Phalle est obligée par ses parents de célébrer une cérémonie religieuse. Contre son gré, elle est affublée de dentelles et d'une robe traditionnelle. Ses mariées commencent "bizarrement" à apparaître après son divorce ...
Une grande photo de la mariée accompagnée du texte suivant

"Il est difficile de ne pas ressentir un grand malaise face à la sculpture, ce qui traduit parfaitement les ressentiments de Niki de St Phalle envers l'institution du mariage. Les cheveux de la mariée, carrés et roux, ne sont d'ailleurs pas sans rappeler ceux de sa créatrice ...

Le choix de poupons pour représenter le corset de la mariée n'est pas non plus anodin, et rejoins l'imaginaire cauchemardesque auquel l'artiste associe les rôles de mariée & d'épouse.

Le corset en question remonte au cou du personnage, dont l'inclinaison de la tête donne l'impression qu'elle tente de s'extirper de sa propre robe.

En dessous : une photo d'une autre sculpture de St Phalle, l'accouchement rose, annoté de ce texte :

On retrouve dans le style de l'assemblage le côté dérangeant et la critique de la société patriacale présents dans ses "accouchements" rose & blanc

Cet article était disponible 24h à l’avance pour mes supports Patreon.


 

Toutes les oeuvres montrées appartiennent à leurs artistes. Les oeuvres de Niki de St Phalle sont la propriété intellectuelle de ses ayants droits. Cette bande dessinée respecte les articles L 211-3 et L 222-5 du code de la propriété intellectuelle en ce qu’elle est une oeuvre a but critique et pédagogique : “Les bénéficiaires des droits ouverts au présent titre ne peuvent interdire sous réserve d’éléments suffisants d’identification de la source les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’oeuvre à laquelle elles sont incorporées”


Leave a Reply

Your email address will not be published.