Titre : je ne serai pas ta muse
Portrait de tamara de lempicka. a côté un cadre avec écrit "Peinteresse iconique du courant Art Deco, née le 16 mai 1898 à Varsovie et morte le 18 mars 1980 à Cuernavaca. Femme libre, nomade par essence, ses oeuvres sont aujourd'hui des icônes du paris des années folles."

En dessous : "Tamara de Lempicka grandit au début du XXe siècle dans une pologne sous le joug de l'Empire Russe. Ses premières peintures, en particulier dans leur traitement de l'arrière plan, ne sont pas sans évoquer le mouvement constructiviste russe.

En dessous : un portrait du peintre Alexandre Rotchenko, suivi d'un encadré de texte : "Théorisé par Kazimir Malevitch au début du XXe siècle, le constructivisme russe est un mouvement pictural proche du dadaïsme et du cubisme. Il est considéré comme l'art officiel de la révolution Russe."

En dessous : Tamara de Lempicka est une artiste qui parcourut le monde tout au long de sa carrière : de Paris à New York en passant par Milan, Copenhague ou St Petersbourg, son style cosmopolite est marqué de ses voyages à travers l'occident.
biographie
Case 1 : plan sur la ville de Varsovie
Texte : Tamara naît à Varsovie en 1898.

Case 2 : Tamara devant une petite maison de campagne, enfant
Texte : "Elle connaît une enfance paisible et douce dans les milieux aisés de pologne"

Case 3 : une carte d'europe avec des explosions sur la france & l'allemagne
texte : "Hélas, en 1914, la première guerre mondiale éclate en Europe"
Case 4 : plan sur l'académie russe des beaux arts
Texte : "Alors bloquée à St Petersbourg, Tamara s'inscrit à l'Académie Russe des beaux arts.

Case 5 : Plan sur Tamara avec son mari
Texte : Peu de temps après, en 1916, elle épouse son premier mari.
Case 1 : que du texte :
"Dans la nuit du 25 octobre 1917, la révolution éclate en Russie. Une guerre civile se prépare, et des conflits apparaissent dans les rues de St Petersbourg.

Case 2 : Tamara, inquiète, devant un train
Texte : "Terrorisée, la jeune Tamara décide de quitter la Russie"
Case 3 : Tamara devant la tour eiffel
texte : "Après quelques haltes à travers l'Europe, Tamara atterrit finalement a Paris"

Case 4 : tamara en pleurs dans les bras d'une femme qui lui ressemble
Texte :  "Elle est recueillie par des cousins qui ont également fui la guerre.

case 5 : Tamara, l'air déterminé
texte : "Plus décidée que jamais, Tamara entame une carrière de peintre"
Case 1 : tamara en train de peindre, qui dit : "Mon objectif n'est jamais de copier [ la réalité ] mais de créer un nouveau style, des couleurs lumineuses et de sentir l'élégance du modèle

texte : "Son style unique qui mêle Art Deco et cubisme la propulse sous les projecteurs"

Case 2 : plans de milan & new york
texte : "Rapidement très prisée, Tamara voyage dans les villes lesplus en vogue dans le monde de l'art"

Case 3 : portraits de Colette & de Suzy Solidor
texte:  "Femme fatale, fraîchement divorcée, ennivrée par le Paris des années folles, Tamara en profite pour explorer sa bisexualité. On lui connaît plusieurs maîtresses."
Case 1 : carte de l'europe avec une flêche entre la france et les états unis
texte : "En 1939, elle fuit l'ombre de la guerre qui plane sur l'Europe pour s'installer aux Etats Unis, où elle enchaînera les expositions.

Case 2 :  Tamara, âgée, qui se tient à la barrière d'un bateau.
Texte : "Tamara a toujours eu la bougeotte : dans ses vieux jours, elle fait trois fois le tour du monde !"

Case 3 : Tamara, vieille, endormie.
Texte : "Elle meurt dans son sommeil en 1980"

Case  4 : un volcan
Texte : "Suivant sa volonté, ses cendres sont dispersées dans le volcan Popocatépeti"

Case 5 : un fond gris
Texte :  A sa mort, ses oeuvres sombrent dans l'oubli quelques années.  La renaissance du mouvement Art Deco les remet en lumière par la suite. Tamara de lempicka est aujourd'hui reconnue comme l'une des artistes majeures du début du XXe siècle.
Analyse d'oeuvre
Texte : 
Tamara dans la bugatti verte

Note importante :  la plupart des oeuvres de Tamara de Lempicka sont soumises à un copyright très strict en France, tant et si bien qu'il est quasiment impossible d'en trouver des images légalement exploitables pour une analyse ( bien qu'elles soient libres de droit selon le droit constitutionnel américain ). L'analyse d'oeuvre qui suit en sera bien entendu affectée. Merci de votre compréhension.

En dessous : peinture "Tamara dans la bugatti verte", le titre décrit l'oeuvre

En dessous : texte
Si il y a une chose qui caractérise l'oeuvre de Tamara de Lempicka, c'est bien l'influence de ses maîtres & des courants artistiques de son époque. L'une de ses oeuvres les plus icôniques, son autoportrait dans la Burgatti Verte, témoigne à la fois de ses influences artistiques & de sa forte personnalité, qui ont contribué à faire sa gloire et sa renommée.
Si en 1927 aux Etats unis les femmes ont le droit de conduire, c'est une pratique qui dans les faits est encore réservée aux hommes En se représentant en train de conduire, qui plus est une voiture de sport, Tamara de Lempicka assume un statut de femme indépendante & libre.

En dessous un dessin d'une voiture verte avec comme légende : "La bugatti était une voiture de luxe réputée "très masculine""

Cette impression de force, d'indépendance & de liberté est renforcée par le regard que lance Tamara au spectateur : épousant pourtant tous les codes de la féminité traditionnelle du XXe siècle, elle adopte une posture jugée "masculine" et semble l'assumer totalement.
Dans cette toile, en regardant les jeux d'ombres & de lumières, de textures et de volumes ainsi que l'expression donnée au personnage et sa délicatesse, on peut sentir les influences qui ont marqué la carrière de Tamara de Lempicka.

en dessous : Une peinture d'André Lhote, une peinture de Maurice Denis et une peinture de Francesco Salviati
Pour aller plus loin
La superbe BD "Tamara de Lempicka", par Virginie Greiner et Daphné Collignon, sortie aux éditions Glénat en 2017

Le film de la BBC : Tamara de Lempicka, Hollywood deco's diva, disponible sur Youtube en intégralité ( en anglais )

Cet article était disponible 24h à l’avance pour mes supports Patreon.


 

Toutes les oeuvres montrées appartiennent à leurs artistes. Les oeuvres de Tamara de Lempicka sont la propriété intellectuelle de ses ayants droits. Cette bande dessinée respecte les articles L 211-3 et L 222-5 du code de la propriété intellectuelle en ce qu’elle est une oeuvre a but critique et pédagogique : “Les bénéficiaires des droits ouverts au présent titre ne peuvent interdire sous réserve d’éléments suffisants d’identification de la source les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’oeuvre à laquelle elles sont incorporées”

Leave a Reply

Your email address will not be published.